Votations fédérales du 28 février 2016: Non au gaspillage de 3 milliards de francs au Gothard

La proposition de construire un 2e tube routier au Gothard relève à mon avis de l’imposture. Sous prétexte de rénover l’ancien tunnel routier, une majorité du Conseil fédéral et du parlement veut en construire un nouveau, pour un coût total de 4,4 milliards de francs. Le projet des opposants, à savoir le chargement des véhicules sur le train pendant la réfection du tunnel routier, est nettement plus économe avec sa facture de 1,4 milliard de francs.
Mais le peuple n’est invité à se prononcer que sur la première variante, celle qui implique un surcoût de 3 milliards de francs suisses. Parfaitement inutile, cette énorme dépense va plomber le financement des routes, déjà annoncé déficitaire pour fin 2018. Le 2e tunnel routier au Gothard menace d’autres aménagements nettement plus urgents pour le désengorgement des agglomérations, je pense notamment aux contournements de Morges, du Locle et de la Chaux-de-Fonds, ainsi que dans notre canton, les projets d’adaptation des jonctions autoroutières (Guin, Fribourg-sud, ou encore Matran) qui risquent de se retrouver sans financement en cas de oui.
Cet été, nous inaugurerons le 2e tunnel ferroviaire au Gothard, élément clé de la nouvelle liaison ferroviaire alpine (NLFA) dans laquelle la Suisse a investi 24 milliards de francs. Ce tunnel ferroviaire de base concrétise l’article constitutionnel sur la protection des Alpes, voté par le peuple pour transférer les marchandises de la route au rail. Construire un 2e tube routier au Gothard mettrait gravement en péril cet investissement pharaonique. Pour toutes ces raisons, je voterai non le 28 février !

Valérie Piller Carrard, conseillère nationale socialiste fribourgeoise

0 Kommentare


Diskutieren Sie mit!

Bei Politnetz legen wir Wert auf einen konstruktiven Austausch. Bitte bleiben Sie beim Thema und respektieren Sie andere Personen. Lesen Sie unsere Diskussionsregeln.


Mehr zum Thema «Strassenverkehr»

zurück zum Seitenanfang