Quels sont les enjeux en bref de la votation sur le Gripen le 18 mai 2014?

Le 18 mai prochain nous déciderons si oui ou non nous souhaitons donner les moyens à notre armée de l’air d’accomplir sa mission, si nous voulons vivre dans un pays qui sait ce qu’il se passe au-dessus de sa tête ou pas.

Le vote dans les grandes lignes

22 Gripen contre 54 vieux Tiger : Efficaces + longtemps
Le Groupe pour une Suisse sans Armée a déposé début 2014, avec l’aide de leurs comparses roses-verts, les 65’384 signatures valables récoltées afin de lancer un nouveau référendum pour tenter de fragiliser notre armée. Ce qui est important de comprendre c’est qu’au travers de cet achat c’est bien une réduction de la flotte et des coûts opérationnels liés à l’armée de l’air qu’on doit approuver. En effet, la flotte actuelle de l’armée de l’air étant de 32 F/A 18 & 54 F-5 Tiger, le retrait de 54 vieux F-5 remplacés par uniquement 22 Gripen équivaut à une réduction de 32 appareils. Tout cela sur le budget de l’armée, aucun autre secteur de l’État n’étant touché par cet achat. Pour rappel, en cas de refus l’argent reste tout de même propriété de l’armée et à leur disposition.

Quels sont les enjeux et les conséquences possibles ?

On nous dit souvent que nous vivons dans une zone en paix, que personne ne peut nous attaquer car nous sommes entourés de pays alliés et que de facto une armée de l’air ne sert à rien.

Il est important dès lors important de clarifier quelques points :

Missions armée de lair quentin krattiger pbd Dossier Gripen: #1 Le vote dans les grandes lignes

I) Les missions des forces aériennes ne se limitent pas à un rôle purement guerrier. En effet, dans le ciel il n’existe pas à proprement parler de police. C’est pourquoi l’armée a un rôle de contrôle, de secours. Lorsqu’un appareil ne répond plus à la radio, que peut faire le contrôleur aérien au sol si ce n’est demander aux forces aériennes d’aller voir sur place ce qu’il se passe le plus vite possible ? Impossible d’intervenir physiquement lorsqu’on est cloué au sol.

II) L’espace aérien de notre pays, bien que restreint en surface, atteint une altitude d’environ 25Km ! Si l’on prend en considération notre superficie, c’est bien un volume de très grande dimension qu’il s’agit de contrôler. Pour une telle mission, seuls des avions de chasse sont capable d’intervenir.

III) La Suisse étant un nœud stratégique de la circulation des avions de ligne en Europe, si nous ne pouvions plus garantir la sécurité des vols qui passent au-dessus de nos têtes, l’UE par l’intermédiaire de l’OTAN viendrait s’assurer le bon déroulement des vols commerciaux dans le ciel helvétique, et j’aime autant vous dire que ceci aura un coût, financier aussi bien que diplomatique. Nous ne serons plus maître de notre ciel, chose que nous délégueront à l’OTAN, « bye bye la neutralité… ».

22 Gripen, est-ce trop ?

Avec l’achat des Gripen cette flotte serait réduite à 54 avions. Mais attention, ceci ne veut pas dire que les forces aériennes seront inefficaces ! Les F-5 Tiger ne pouvant voler que de jour et par beau temps sont à la merci du climat. Avec moins de Gripen, capable eux de voler par tous les temps et dans toutes les conditions, on sera capable de faire d’avantage avec moins ! On gagne en qualité pour une baisse de coûts, n’est-ce pas merveilleux ? On nous bassine tous les jours avec des chiffres délirants concernant le coût du Gripen, mais ce que les opposants oublient de mentionner c’est que les coûts opérationnels de 22 Gripen vs. 54 Tiger sont bien plus faibles, et parmi les plus bas des chasseurs modernes !

Pour conclure

Si l’on veut atteindre dans les prochaines années le contrôle de notre ciel 24h par jour toute la semaine et non uniquement aux heures de pointe du trafic aérien, ça ne se fera pas sans le Gripen. En effet, 32 F/A 18 dans l’inventaire ça ne veut pas dire 32 appareils disponibles, il faut compter sur maintenance, formation des pilotes, appareils de réserve et finalement plus que quelques appareils disponibles pour intervenir. Si nous devions compter que sur ces appareils nous ne pourrions tenir que quelques semaines au rythme de 24/7.

En toute logique, pour que la Suisse garde le contrôle de son ciel et puisse accomplir ses obligations sécuritaires de la meilleure des manières, je vous recommande de voter OUI à l’achat du Gripen le 18 mai 2014 !

http://quentin-krattiger.ch

0 Kommentare


Diskutieren Sie mit!

Bei Politnetz legen wir Wert auf einen konstruktiven Austausch. Bitte bleiben Sie beim Thema und respektieren Sie andere Personen. Lesen Sie unsere Diskussionsregeln.


Mehr zum Thema «Öffentliche Ausgaben»

zurück zum Seitenanfang
  • Copyright © Politnetz AG 2009–2017
  • Impressum
Release: production