Aménagement du territoire de plus en plus convoité

Comme récemment relevé par la « statistique fédérale de la superficie », depuis 1985, une superficie aussi grande que celle du lac Léman, soit 584 km2, a été gagnée par l'habitat et les infrastructures au détriment le plus souvent de terres agricoles. La surface construite par habitant augmente constamment et est passée à plus de 400m2 en 2009, alors que l'objectif de la Suisse est de la maintenir en-dessous.

L'agriculture est par conséquent la grande perdante de cette évolution. Celle-ci perd actuellement 1.1 m2 de terre cultivable par seconde, soit l'équivalent d'environ 10 terrains de football par jour. Le sol étant la base de la production de nos denrées alimentaires, il est important de le préserver pour que nos agricultrices et agriculteurs puissent continuer à approvisionner la population en denrées alimentaires et satisfaire à l'horizon 2050 les deux millions de bouches supplémentaires à nourrir. Concilier à la fois le développement économique de notre habitat, les infrastructures, l'écologie et le maintien de notre terre nourricière, tout un défi ! – par amour Suisse.

0 Kommentare


Diskutieren Sie mit!

Bei Politnetz legen wir Wert auf einen konstruktiven Austausch. Bitte bleiben Sie beim Thema und respektieren Sie andere Personen. Lesen Sie unsere Diskussionsregeln.


Mehr zum Thema «Landwirtschaft»

zurück zum Seitenanfang