La nuit, les sandwichs et le café doivent suffire

Quand faites-vous vos achats? Mes amis font généralement leurs courses le samedi, en famille –comme une sorte de rituel. Cela semble d'ailleurs logique, puisqu'ils ont un travail qui ne les force pas à travailler le week-end ou la nuit.

Mais que faites-vous si vous êtes policière, chauffeur de taxi ou que vous travaillez en rotation? Vous allez acheter votre sandwich dans une station-service à 3 heures du matin. Et vous vous énervez, car c'est justement entre 1h et 5h du matin que le personnel de vente doit supprimer de la vente une partie de l'assortiment. Vous trouvez que ce règlement est absurde? Vous n'êtes pas seuls!

En 2009, j'avais déjà déposé une initiative parlementaire au Conseil national. Le texte abordait justement cette absurdité bureaucratique. En effet, les employés des stations-service, qui proposent aujourd'hui déjà du carburant et des produits finis tels que café et sandwichs, 24 heures sur 24, devraient également être autorisés à vendre les autres articles de l'assortiment. Les boutiques des stations-service répondent à un réel besoin car elles permettent à un certain nombre de personnes travaillant la nuit d'effectuer leurs achats.

L'hiver dernier, le Parlement estimait lui aussi qu'il était absurde que le personnel de vente doive supprimer de la vente certains articles frais pendant la nuit et s'est prononcé en faveur de mon initiative. Or, maintenant, une alliance issue des cercles chrétiens-conservateurs et des syndicats vient de lancer un référendum. Ce dernier manque hélas la véritable cible, car le projet ne vise pas une prolongation des heures de travail. Il s'agit simplement de déterminer quels produits peuvent également être vendus la nuit.

Susciter la peur avec des magasins ouverts 24 heures sur 24 ne fait aucun sens: la légère adaptation de l'ordonnance relative à la loi sur le travail concerne exclusivement les boutiques de stations-service situées sur les aires d'autoroute et les grands axes – il s'agit donc uniquement d'établissements situés sur des axes de circulation fortement fréquentés et qui bénéficient d'un grand nombre de clients, le jour comme la nuit.
Vous et moi aurons la possibilité de voter à ce sujet le 22 septembre prochain. Cette adaptation minime de la loi est foncièrement logique. En effet, qu'une station-service soit ouverte, mais qu'elle doive interdire la vente de certains produits à des heures données ne fait absolument aucun sens. Vous aussi, opposez-vous à de tels règlements bureaucratiques absurdes, et votez Oui le 22 septembre pour la révision de la loi sur le travail.

0 Kommentare


Diskutieren Sie mit!

Bei Politnetz legen wir Wert auf einen konstruktiven Austausch. Bitte bleiben Sie beim Thema und respektieren Sie andere Personen. Lesen Sie unsere Diskussionsregeln.


Mehr zum Thema «Abstimmungen»

zurück zum Seitenanfang