Les frontières « Schengen/Dublin » sont bien gardées…si les pays membres font leur travail

Voilà encore un débat (pour ne pas dire un déballage de plus) concernant l’Asile, la circulation des « criminels » et les « abus » dans le droit d’asile. L’UDC fait croire que les dispositions légales ne sont pas appliquées et propose donc sans cesse de nouvelles lois ou modifications de lois. Or pour qu’une loi présente tous ses effets sur le plan pratique, il faut un temps certain. Une loi, une fois adoptée ainsi que ses ordonnances d’application, il faut ensuite luis laisser du temps pour qu’elles aient tous leurs effets ! Et les lois qui luttent contre les criminels existent…et sont appliquées !

J’en viens maintenant à « la réalité Schengen/Dublin » Les frontières « Schengen/Dublin » sont bien gardées…si les pays membres font leur travail. En tant que membre de la Commission Immigrations/Asile de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, j’ai pu constater que ces frontières sont surveillées avec minutie, où se trouvent d’ailleurs des garde-frontières suisses. Cependant, certains pays sont, ou ont été, dépassés par les événements. Par exemples Malte ou l’Italie qui ont des difficultés à maîtriser les flues venant du Sud, suite aux « révolutions arabes » qui d’ailleurs ne sont pas terminées. La frontière ukrainienne pose aussi quelques problèmes. Cependant, avec ou sans « Schengen/Dublin », les criminels arriveront toujours à passer les frontières avec l’aide de complices, même si nos frontières suisses sont bien gardées. Les mafias sont des passoirs et l’UDC le sait très bien.

0 Kommentare


Diskutieren Sie mit!

Bei Politnetz legen wir Wert auf einen konstruktiven Austausch. Bitte bleiben Sie beim Thema und respektieren Sie andere Personen. Lesen Sie unsere Diskussionsregeln.


Mehr zum Thema «Personenfreizügigkeit»

zurück zum Seitenanfang